x
Butia Capitata double stipe (Tronc) de 80 cm et 50 cm. -15°C. - Oasis Garden

Butia Capitata double stipe (Tronc) de 80 cm et 50 cm. -15°C.

2,160.00CHF

Prochaine disponibilité pour mars 2023.

Butia Capitata double stipe (Tronc) de 80 cm et 50 cm. -15°C . A protéger à partir de -10°C.

Zone de rusticité Map Suisse
Zone 1 Ok
Zone 2 Ok, à protéger
Zone 3 Plus risqué. bien protéger
Zone 4 En pot. A hiverner
Zone 5 En pot. A hiverner

 

Ce proche parent du cocotier, formé d’un stipe massif surmonté d’une couronne de longues feuilles palmées d’un vert-gris-bleu et arquées parfois jusqu’au sol possède une silhouette reconnaissable entre toutes. Ce palmier abonde en France sur le littoral méditerranéen. Une espèce à développement modéré, peu exigeante, idéale pour les petits espaces et la culture en pots. Rustique jusqu’à -12°C pour les jeûnes sujets et environ – 15 °C pour un palmier bien installé.

Disponible sur commande

Catégorie : Étiquette :

Description

Genre : Palmier
Type de plante : Arbre
Type de feuillage : Persistant
Hauteur: 5 mètres.
Vitesse de croissance : Moyenne
Période de floraison : Eté
Feuilles : Vert-gris/ vert bleuté
Fleurs : Jaune, rouge, violacé
Exposition : Soleil
Type de sol : Léger et bien drainé.
Rusticité : -12°C jeune sujet. Environ – 15 °C pour un palmier bien installé.
Utilisation : Isolé

 

Plante arbustive de la famille des arécacées, très apprécié comme plante ornementale et fruitière, le Butia capitata est, avec le Jubaea chilensis, l’un des seuls cocotiers suffisamment résistants au froid pour être acclimaté en Suisse dans les régions épargnées par les forts gels. Il est originaire du Sud du Brésil et d’Uruguay. On le trouve poussant spontanément dans des zones de faible altitude de la région centrale du Brésil, sur sol généralement sableux et pauvre. Un jeune sujet se développera assez lentement les cinq premières années, puis la croissance s’accélère.
La floraison intervient en été, sur des plantes âgées de 10 à 15 ans, chaque année. Le Butia Capitata produit entre ses feuilles des inflorescences pouvant mesurer jusqu’à 1m50, composées de fleurs mâles et femelles. Elles sont odorantes et réunies par 3 sur de grandes grappes, chaque fleur femelle étant généralement encadrée par 2 fleurs mâles. Leur coloris varie du jaune au rouge, jusqu’au pourpre violacé.
Après pollinisation, les fleurs femelles se transforment en fruits charnus, de forme ovoïde, de couleur rouge-orangé, longs de 3 cm et légèrement pointus à leur extrémité. La pulpe, fibreuse mais juteuse, recèle une saveur plus ou moins proche de celle de l’ananas, de la mirabelle ou de la mangue. Ces fruits sont assez riches en vitamine C et  entrent localement dans la confection de délicieuses gelées, de liqueurs (Vin de palme) ou à aromatiser les punch.
Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre. Les « régimes » de fruits peuvent peser plus de 30 kilos. Chaque fruit contient une graine à coque très dure, sorte de minuscule noix de coco, sur laquelle on distingue 3 pores caractéristique des fruits des cocotiers. Le germe émerge de l’un de ces pores; il arrive même que 2 palmiers sortent d’une même graine.

 

Plantation et soins

A planter dans une région où la température de descends pas en dessous de -15°C. A protéger à partir de -10°C avec des voiles d’hivernage épais, à éviter les protections en plastique sauf si la protection est gardée uniquement durant une vague de froid. Pour toutes nos plantes nous déconseillons de laisser les protections durant tout l’hiver afin d’éviter tout risque de moisissure par manque d’aération. Le risque est important avec les protections en plastique.

Plantez le palmier dans un sol léger, parfaitement drainé, caillouteux même pauvre et sec en été. Faites un mélange de pierre ponce, terreau léger, gravier, terre fine de jardin en sac ainsi qu’ un peu de tourbe, il apprécie un sol à tendance acide et redoute un sol trop calcaire.

Creusez un trou d’au moins 80 cm de profondeur par 140 cm de diamètre en évacuant la terre. Le palmier va produire des racines essentiellement dans les 50 premiers centimètres en profondeur et un peu plus en largeur mais quelques racines iront bien plus profondément dans le sol pour aller chercher l’eau, d’où sa résistance au sec. Il est donc important de penser au drainage par rapport au système racinaire de la plante adulte et non en fonction de la taille de la motte actuelle, même si le trou peut paraître surdimensionné vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour que votre plantation soit une réussite.

Ameublissez le fond du trou ainsi que les cotés. Nous recommandons de déposer une couche de gravier (2-8 mm) au fond du trou sur environ 15 cm.

Plantez le palmier quelques centimètres en dessus du sol pour compenser le tassement ainsi que pour améliorer le drainage au niveau du collet de la plante. Une plantation sur une butte est recommandée. Arrosez abondement lors de la plantation.

Installez-le en situation très ensoleillée. A des températures de l’ordre de -12/-15°C, il perdra peut-être ses feuilles, mais la couronne se reformera dès les printemps. De culture facile, il ne demande que peu d’entretien si ce n’est la taille à ras du stipe des palmes les plus âgées.

La première année nous recommandons d’arroser 1 fois par semaine en saison sèche. Le palmier appréciera une fumure au printemps avec du sang séché et corne broyée.