fbpx

    • Votre panier est vide.

Notre jardin exotique à Orbe

109547055_105274247932272_1884701657471820615_n

En vacances toute l’année!

Situé à 470m d’altitude sur le coteau de la plaine de l’Orbe, notre jardin est une vitrine de ce que l’on peut créer avec les plantes proposées sur notre site internet.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien manquer sur l’évolution de notre paradis exotique

Vous souhaitez apporter de l’exotisme à votre jardin?

Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller sur les espèces possibles dans votre région ainsi que sur la façon et la saison pour les planter.

Un jardin ou l’on peut s’évader et évacuer le stress au quotidien.

Le plus gros ouvrage dans la création de ce jardin n’est pas visible!

Comme vous pourrez le voir dans les conseils de plantations de notre boutique en ligne, le mot qui revient tout le temps est `DRAINAGE’.

Les plantes exotiques pour ne pas dire désertiques sont faites pour supporter des chaleurs intenses et surtout supporter de très longues périodes sans pluie. Le climat Suisse est donc bien différent, même si les périodes de sécheresses sont de plus en plus fréquentes, les hivers restent humides, notamment au niveau du sol avec de la terre bien souvent argileuse et lourde qui garde longtemps l’humidité.

Ce sol n’est pas compatible avec ces plantes qui ne supportent pas l’humidité stagnante, un changement de la terre est nécessaire pour la réussite d’un jardin exotique. L’humidité du sol va diminuer la résistance au froid des plantes du sud, mettez donc toutes les chances de votre côté en ne plantant pas vos exotiques sans avoir préparé un sol plus adapté.

La plantation sur une butte est une pratique courante pour les Oliviers et palmiers sensibles à l’humidité, vous pourrez facilement utiliser cette astuce même en sol plat en laissant la motte dépasser du sol de 1/3 à 1/2 de sa hauteur. Il suffira de recouvrir la motte avec le substrat drainant préparé à la façon d’une petite colline aux pentes douces. Par substrat drainant nous entendons du terreau universel mélangé à du gravier pour les plantes du désert. Pour les Oliviers le gravier ne sera utile que dans le fond du trou, mélangé avec le terrain naturel ainsi que du terreau. 

Une fois la plantation faite, viennent les finitions, le plus sympa à faire.

Pour accompagner les grandes plantes, nous avons planté quelques vivaces à fleurs ainsi que des graminées ornementales pour donner un aspect plus naturel au jardin.

Les graminées utilisées sont les cheveux d’anges, du nom latin Stipa Tenuifolia. Cette graminée est magnifique du printemps jusqu’à la fin de l’hiver, ses hampes souples et blondes ondulent à la moindre brise, elle se ressème facilement et naturellement spécialement sur les zones en gravier comme dans notre jardin, ce qui accentue l’effet naturel de l’aménagement paysager.

Pour les vivaces à fleurs, nous avons choisi des plantes à longue floraison comme la Gaura lindheimeri qui fleurit du printemps jusqu’à la fin de l’automne, une belle vivace, grande mais au visuel léger.

Des Coréopsis verticillata, Gaillardia Kobold, Agapanthe ainsi que des Delosperma cooperi pour notre talus de cactées. Les vivaces Delosperma sont à notre avis le meilleur choix pour accompagné les cactus, agaves et opuntias. La vivace Delosperma est une plante grasse couvrante très résistante au sec apportant un magnifique tapis de fleurs de juin jusqu’à la fin de l’automne.

Nous avons installé une bâche anti-mauvaises herbes sous le gravier décoratif, bien que souvent critiquée pour son effet négatif sur la fertilité du sol, la bâche limitera fortement le travail d’entretien. Mais attention il est très important de ne pas venir contre les plantes, laissez un bon mètre de diamètre sans bâche autour des plantes, l’inconvénient c’est que la terre va rester mouillée sous la bâche et donc nuire à nos plantes qui demandent un sol sec.

La bâche peut être remplacée par un paillis de pierre volcanique, l’avantage sera un meilleur échange d’air, le sol restera frais en été et protégé du froid en hiver. l’aspect rugueux de cette pierre limitera fortement les graines de germer. Nous avons utilisé ce paillis pour notre talus de cactées, pour le reste du jardin la bâche à été privilégiée pour laisser nos graminées se ressemer naturellement.

Des photos valent mieux que de longs discours, découvrez une partie de notre jardin en images. Découvrez l’album complet sur ce lien: Album Oasis Garden

Voici 3 vidéos des nouveaux arrivants au jardin Oasis du 26 avril 2021
– Olivier nuage d’environ 500 ans
– Cocotier du Chili
– Butia capitata