fbpx

    • Votre panier est vide.

Le majestueux Jubaea chilensis – Cocotier du Chili

Jubaea_chilensis_4

Le palmier à vin chilien, Jubaea chilensis, est une espèce colossale qui est surtout connue pour le fait qu’elle possède le tronc le plus épais de toutes les espèces de palmiers connues. Originaire des contreforts des Andes dans le centre du Chili, ce palmier atteint une hauteur 25 mètres dans son pays d’origine. Son tronc en colonne extrêmement épais peut mesurer jusqu’à 2 mètres de diamètre. C’est une plante à la croissance lente à l’âge juvénile puis elle s’accélère à partir de la quinzième année environ et ne fleurit pas avant l’âge de 60 ans.

En revanche, l’espèce fructifie bien, puisque les deux sexes sont réunis sur un même sujet. La floraison intervient en novembre au Chili et en début d’été dans l’hémisphère Nord. Plus de mille fruits se forment sur l’arbre, qui contiennent une seule graine de 2,5 cm, en forme de noix de coco. Appelée coquito au Chili, sa pulpe épaisse et sucrée se consomme, ainsi que le liquide laiteux, très rafraîchissant. La graine oléagineuse contient 67 % de lipides, 7 à 11 % de protéines, des glucides et des fibres.

Cet arbre est devenu l’un des palmiers les plus chers que l’on puisse acheter en grand spécimen, ceci ce justifie par la lenteur de pousse. Il est inutile de tenter un semis pour espérer que l’arbre ombrage votre terrasse, c’est pas vous qui allez en profiter 😉

Le palmier penné le plus beau et le plus résistant au froid -15°C

Un géant trop peu planté en Suisse, il existe quelques magnifiques spécimens notamment au Bouveret dans le canton du Valais.

Plantation

Il pousse en sol normal bien drainé et tolère la sécheresse. Il préfère les situations ensoleillées mais sait s’accommoder d’une exposition ombragée telle qu’on peut la trouver dans les cours d’immeuble ou les patios. Très rustique, le cocotier du Chili peut résister à une température de -15°C, ponctuellement -18°C en terre bien drainée et en situation abritée.

En cas de fort gel il y a un risque que les feuilles gèles mais une nouvelle couronne se formera au retour des beaux jours.

A planter dans une région où la température de descends pas en dessous de -15°C. A protéger à partir de -12°C avec des voiles d’hivernage épais, à éviter les protections en plastique sauf si la protection est gardée uniquement durant une vague de froid, le risque de moisissure est important avec les protections en plastique.

Plantez le palmier dans un sol léger, parfaitement drainé, même pauvre, calcaire et sec en été.

Creusez un trou d’au moins 2 fois la largeur et profondeur de la motte. Ameublissez le fond du trou ainsi que les cotés. Nous recommandons de déposer une bonne couche de gravier (2-8 mm) au fond du trou puis de mélanger avec la terre du fond ameublie.

Faites un mélange avec du graviers (2-8mm), du terreau universel ou pour plantes méditerranéennes ainsi que de la terre de jardin. Si votre terre est argileuse, remplacez-là par de la terre en sac vendue dans les jardineries.

Plantez le palmier quelques centimètres en dessus du sol pour compenser le tassement ainsi que pour améliorer le drainage au niveau du collet de la plante. Une plantation sur une butte est recommandée. Arrosez abondement lors de la plantation.

Installez-le en situation très ensoleillée. De culture facile, il ne demande que peu d’entretien si ce n’est la taille à ras du stipe des palmes les plus âgées.

La première année nous recommandons d’arroser 1 fois par semaine en saison sèche.







👋